Avoir des jumeaux, c'est faire l’objet d’une surveillance spécifique, avec, à la clé, davantage de consultations et d’échographies. Le principal souci des médecins ? Réduire les risques de prématurité.
Avoir des jumeaux : distinction entre vrais et faux jumeaux
Les vrais jumeaux sont issus d’un seul ovule. Celui-ci est d’abord fécondé par un spermatozoïde, puis il se divise en deux œufs. Ces deux embryons héritent donc du même patrimoine génétique, ils ont forcément le même sexe et se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Les médecins parlent de jumeaux monozygotes. Quant aux faux jumeaux, ils proviennent de deux ovules, fécondés au même moment par deux spermatozoïdes. En langage médical, ce sont des dizygotes.
Avoir des jumeaux : voit-on le médecin plus souvent ?
Les grossesses gémellaires demandent, en effet, un suivi particulier car 50 % des futures mamans concernées accouchent prématurément. En moyenne, la naissance se déroule autour de la 35e semaine d’aménorrhée (au lieu de la 41e). Il est donc important de prévenir les complications ou de soigner les pathologies susceptibles de provoquer cette naissance prématurée.